Après "NARGIS" cyclone du niveau 3 de samedi dernier, le nombre de morts ne cesse d'augmenter.  Mais la junte est plus terrible que le cyclone pour le peuple Birman, car elle refuse des aides humanitaires aux sinistrés Birmans. Seules des fournitures ont pu être envoyées par avion au bout de 4 jours.

Or depuis le passage du cyclone il y a plus d'un million de birmans sans-abri, mais pire encore, il n'y a aucune aide de la part des autorités jusqu'à maintenant. Un quart de la population, soit 14 millions de personnes habitent dans cette zone dévastée.

En attendant des aides, les survivants vivent en enfer. Ils respirent des odeurs des cadavres, il boivent l'eau de l'innondation, il n'ont plus d'abri. Pour pouvoir transporter des aides et des fournitures de première nécessité, les routes ne sont pas dégagées.

En plus il y a eu une inflation de près de 200% au cours de cette semaine, et en particulier sur les prix alimentaires. Les marchands n’ont plus de stock, à cause des routes qui ne sont pas dégagées. Une zone de près de 5 000 km2 est sous l'eau et jonchée de cadavres.

A cette situation une seule préoccupation pour la junte : "faire le référendum constitutionnel" le 10 mai. Ils sont prêts à sacrifier 14 millions de sinistrés pour rester au pouvoir. Même pour délivrer les visas aux fonctionnaires des Nations Unies, par peur de dévoiler leur face cachée.

C’est pour cela que nous organisons cette manifestation, pour demander à la junte d’accepter les aides humanitaires avec les personnels compétents, sans condition. Nous n’acceptons pas la constitution qui fera la colonisation par la junte.

Le samedi 10 Mai 2008, de 12h à 14h

60 rue des Courcelles, 75008 Paris

          Metro : Courcelles

La Communauté Birmane de France

Htin Kyaw Lwin : 06 71 48 80 22

contact