U Win Tin va passer son 77e anniversaire à la prison l’Insein où il est détenu pour délit d’opinion depuis presque dix huit ans. Il est né le 12 mars 1930. Il a été rédacteur en chef du Kyemon Daily  de 1957 à 1969 et directeur du Hanthaweddy Daily de 1969 à 1978. En 1988 il est devenue vice-président  de l’association des écrivains et a participé à la création de journaux syndicaux. Ce journaliste et écrivain de premier plan est membre du comité exécutif  de la National League for Democraty.

Il a été arrêté le 4 Juillet 1989 au cours de la vague de répression dont a été victime l’opposition à travers tout le pays, et condamné à des peines d’une durée totale de vingt ans d’emprisonnement.

       

U_Win_Tin

       

                        

La Birmanie compte actuellement quelques 1864 prisonniers politiques parmi lesquels se trouvent des journalistes, des écrivains, des éditeurs, des bloggeurs, des étudiants, des moines, des membres de la NLD, des médecins, des agriculteurs, des avocats, des femmes au foyer, des professeurs, des commerçants, tous condamnés à de longues peines d’emprisonnement.

Lorsqu’ils sont arrêtés, le procès des prisonniers politiques a le plus souvent lieu à huis clos, sans que le prévenu ait la possibilité de recevoir l’aide d’un avocat, et sans qu’il soit informé des motifs de son arrestation.

Le pouvoir judiciaire est incapable de protéger les victimes contre les violations de leurs droits fondamentaux.

C’est la raison pour laquelle nous manifesterons pour la libération les prisonniers politiques et pour la démocratie en Birmanie le mercredi 12 mars 2008, de 14h00 à 17h00 devant l’ambassade de Birmanie, 60 rue de Courcelles, Paris 8ème, Métro Courcelles.

La communauté Birmane de France

      

manifestation

Pour  plus d’information, contacter Htin Kyaw Lwin

au 06 71 48 80 22 ou par mail